37,7 milliards d’euros dépensés en ligne : +22% par rapport à 2010

La FEVAD a sorti dernièrement une étude sur le bilan e-commerce 2011. Voici en résumé les premiers chiffres :

  • Plus de 30 millions de Français achètent sur internet : +11% sur 1 an soit 3 millions d’acheteurs en plus
  • 37,7 milliards d’euros dépensés en ligne : +22% par rapport à 2010
  • Plus de 100 000 sites marchands actifs : +23%

Selon cette étude présentée par la Fevad au Ministère de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, à l’occasion de la publication du bilan 2011 du commerce  électronique, les ventes en ligne ont poursuivi leur croissance au cours de l’année 2011.

Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 100 000 sites internet. La permanence de la méthodologie et le traitement des données ont été validés par le cabinet KPMG.

Les ventes sur internet atteignent 37,7 milliards d’euros
malgré un panier moyen en baisse

En 2011, les ventes sur internet ont atteint 37,7 milliards d’euros, en hausse de 22% sur un an. Cette progression confirme la bonne tenue de la croissance globale des ventes en ligne, malgré la dégradation du contexte économique. Elle reflète aussi les bons résultats du e-commerce à Noël dernier, avec 7,6 milliards d’euros dépensés par les internautes pour les fêtes de fin d’année, contre 6,3 milliards un an plus tôt.

En 2011, les sites ont enregistré 420 millions de transactions contre 340 millions en 2010. Le montant moyen de la transaction s’affiche en recul de 1% sur un an à 90 euros (91 euros en 2010). A l’occasion des fêtes de Noël 2011, il a atteint le point le plus bas depuis la mise en place de la mesure en 2006 à 86 euros.

Cette baisse est cependant compensée par l’augmentation du nombre de commandes. Au total, ce sont près de 14 transactions par an et par acheteur qui ont été réalisées en 2011 soit plus d’une transaction par mois et par acheteur. Cela représente près de 1 250 euros par an et par acheteur.

11% de croissance pour les sites leaders

En 2011, les sites du panel Fevad iCE 40 (qui permet de mesurer la croissance des sites leaders, à périmètre constant) ont vu leur chiffre d’affaires progresser de +11% sur un an. Si le 1er semestre a enregistré une croissance de 13%, celle-ci a ralenti au 2d semestre avec +9%.

Cela s’inscrit dans un contexte de net recul de la consommation des ménages depuis le 3ème trimestre avec -3,5% et -2,4% au 4ème trimestre (soit -3% au 2d semestre après +2,2% au 1er semestre). Le commerce de détail a reculé de 0,2% en 2011 après +2,2% en 2010 et -1,4% en 2009 (Source : Banque de France).

Au sein du panel iCE 40, les sites de ventes de produits grand public progressent de 8%. Le développement des ventes d’habillement se poursuit avec +12% tandis que le rythme de croissance des produits techniques est stable avec +6%.

Après une année record en 2010 (+20%), les sites de e-tourisme maintiennent un taux de croissance élevé avec une progression des ventes de +14% sur un an, grâce notamment aux bons résultats du 2d trimestre.

Le rythme de croissance des ventes aux professionnels ralentit à +4% sur l’année.

Le m-commerce en forte hausse

Le m-commerce, qui représente les ventes sur smartphones et tablettes numériques (sites mobiles et applications), se développe rapidement. Plusieurs sites du panel iCE ont démarré la vente sur mobile au cours du 4ème trimestre 2010 et de l’année 2011. Leurs ventes sur internet mobile (ventes de produits et tourisme) ont progressé de 215% entre Noël 2010 et Noël 2011. Pour les sites concernés, les ventes sur mobile ont représenté 3% de leur chiffre d’affaires internet de Noël et 2% sur l’ensemble de l’année 2011.

Ces chiffres confirment les tendances observées à l’occasion des récentes études consommateurs réalisées par la Fevad à l’occasion des fêtes de fin d’année et des soldes, et qui montrent une progression rapide dans l’utilisation de l’internet mobile pour les achats.

A noter que le panier moyen sur internet mobile est 25% inférieur à celui réalisé sur le site (hors mp, hors mobile).

30 millions de Français achètent sur internet : +3 millions en un an

L’achat en ligne séduit de plus en plus d’internautes. D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, au 4ème trimestre 2011, 30,7 millions d’internautes ont acheté en ligne, une progression de 11% soit près de 3 millions de nouveaux cyber-acheteurs en un an.

De plus en plus de femmes achètent sur internet : +15% en un an et l’achat sur internet se développe dans les régions : +14%.

La confiance poursuit encore sa progression : 66,5% des internautes ont confiance dans l’achat en ligne vs 65% en 2010.

La barre des 100 000 sites marchands est passée

Au cours des 12 derniers mois, le nombre de sites marchands recensés a atteint un nouveau record avec 100 400 sites marchands actifs recensés, soit une augmentation de 23% par rapport à l’an dernier et 18 000 nouveaux sites sur l’année 2011.

En 2011, la répartition des sites selon leur nombre de transactions mensuelles reste stable. On compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions/mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions/mois.

Depuis 4 ans, les sites moyens (100 à 1 000 transactions/mois) et les plus gros sites (+10 000 transactions/mois) sont ceux qui ont enregistré les plus fortes progressions. Depuis 2007, leur nombre a été multiplié par 3.

Méthodologie :

Les résultats du bilan e-commerce ont été calculés à partir du panel iCE 40 composé des sites suivants :
3 Suisses, Accor-hotels, Alapage, Arianta-Quelle, Camif Collectivites, Carrefour, Cdiscount, Celio, Club Med, Darty, Ebookers, Fnac, France-Loisirs, Go Voyages, Jm Bruneau, JPG, La Redoute, Lastminute, Ldlc, M6 Boutique, Manutan, Mistergooddeal, Nouvelles Frontières, Pixmania, Raja, Rue du Commerce, Sarenza, Sephora, Spartoo, Surcouf, Thalasseo, Topachat, Vente-privee.com, Vertbaudet, Viking Direct, Voyages Loisirs, Voyage Privé, Voyages-sncf.com, Welcome Office.

Pour les besoins de l’étude, la Fevad a également interrogé un panel de plateformes de paiement, totalisant plus de 100 000 sites : Atos Worldline, SP-Plus (CNCE), Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ogone, PayBox, Paypal, PayZen.

L’estimation du marché global a été calculée en agrégeant les données du panel iCE et la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel ICE) communiqués par les prestataires de paiements précités.

A propos de la FEVAD :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère aujourd’hui 550 entreprises et près de 800 sites internet. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

A propos de KPMG     

KPMG SA, premier cabinet d’audit et d’expertise comptable en France, assure un contrôle de cohérence et de permanence des méthodes utilisées par la Fevad pour élaborer les indices qu’elle publie. Très présent dans le secteur de la distribution sous toutes ses formes, KPMG intervient en tant qu’auditeur ou expert conseil auprès de plus de 7 0000 clients. KPMG SA est aussi l’auditeur de grandes sociétés cotées.

A propos de Médiamétrie

Leader des études médias, Médiamétrie observe, mesure et analyse les comportements du public et les tendances du marché. Créée en 1985, Médiamétrie développe ses activités en France et à l’international sur la Télévision, la Radio, l’Internet, le Cinéma, le Téléphone Mobile et le Cross-Médias.

L’Observatoire des Usages Internet : Cette étude suit l’évolution de la population internaute et étudie en détail les usages des Français en matière d’Internet. Réalisé chaque mois auprès de 1 000 individus âgés de 11 ans et plus interrogés par téléphone, l’Observatoire des Usages Internet permet de regrouper les principales informations sur les internautes  selon leur type de connexion et les principaux usages qu’ils font d’Internet. L’étude s’appuie sur une large gamme de critères d’analyse : démographiques, sociologiques, géographiques, économiques, loisirs, médias, multimédias…

Retrouvez l’article original ici


Les recherches les plus fréquentes sur cette page :

E-commerce est sorti de presse! http://t.co/RNjSsTyZD5 Les unes d'aujourd'hui via @CercleLesEchos

Vous avez un projet et vous souhaitez une étude gratuite, une proposition de notre agence ?

Deux solutions s’offrent à vous :

1. Nous contacter par téléphone au 02 53 35 53 80 (du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00)

2. Nous décrire brièvement votre projet ci-dessous. Vous serez recontacté au plus tôt pour démarrer l’étude.